Nous avons 27 invités et aucun membre en ligne

FaceBookTwitterGoogle+Instagram

A Hafidi

          Quand on aime la vie on va au cinéma

         (Cinéma Rex-Midelt)

Par Abdelaziz Hafidi.

 

« Rex » était le nom de la seule et unique salle de cinéma de la ville de Midelt. Malgré qu’elle ait été orpheline et singulière celle-ci a pu servir avec succès des générations .Elle a vécu un passé fleurissant, ses retombées positives sur les jeunes des années soixante et soixante dix du siècle passé ne se comptent pas. En effet Ces deux décennies se distinguaient par l’apogée de l’industrie cinématographique à travers le monde, Rex a donc su profiter de la situation en faisant passer à son public constitué de jeunes et moins jeunes des chefs-d’œuvre de l’époque.


Cinéma Rex Midelt

Ce dernier s’est rassasié de films en vogue de différents genres : Le bon, La brute, le truand du genre phare-West, Dracula et les femmes, Dracula prince des ténèbres l’exorciste du genre horreur…Une chose est sûre c’est que Rex ne présente guère les films médiocres comme le font un certain nombre de salles populaires dans les grandes villes. Rex était le seul moyen de culture qui a ouvert aux jeunes et adolescents des fenêtres sur différentes civilisations à travers le monde même si ceux-ci risquaient des courants d’airs pouvant donner lieu à des états grippaux. Elle était aussi un des moyens de distraction de la ville peut-être le plus distingué. Effectivement on assistait fréquemment à des soirées où les jeunes adolescents par groupe venaient de différents quartiers de la ville pour assister à des projections importantes avec enthousiasme dans une ambiance particulière qui n’a d’égale que dans d’autres cieux. D’autre part et pour l’histoire on se rappelle aujourd’hui des propriétaires de cette salle du nom de «  Mme polliot » qui s’installait au guichet dès la tombée de nuit avec un air sérieux et un visage ferme cachant derrière une personnalité sévère. De son fils « Taccus » ayant su tisser d’excellents rapports avec les gens de la ville, grâce à son esprit social et son adhésion au club de la pétanque, et son amour au sport automobile(il a participer à de nombreux rallye du Maroc) Rex avait aussi un excellent opérateur doué d’une intelligence particulière du nom de « Bachir » elle était d’une notoriété exceptionnelle, respectable elle a su se forger une place au sein de la société Midelti ce qui lui a conféré le drainage d’un élite public constitué d’européens des mines d’Aouli , du corps enseignant coopérant du collège Al Ayachi et du lycée. Public d’ailleurs qui se donnait rendez-vous au balcon de la salle chaque samedi soir pour assister au spectacle de deux grands films dans une atmosphère frappé d’un silence absolu : quelle ambiance ! À l’entre-acte une partie de la clientèle se dirigeait vers le coin gauche de la STM où stationnait une carrosse d’un certain gentil homme appelé « Ali » fidèle à ses clients : été comme hiver celui-ci présentait sa marchandise : cacahouètes, pipas, bonbons, réglisses, dragées …

Aujourd’hui Rex n’est plus, la défunte a rejoint un grand nombre de ses consœurs dans d’autres villes contraintes à se retirer silencieusement pour céder place a d’autres moyens dits modernes tels que les DVD VCD et autres , malgré l’adage française qui dit : «  Quand on aime la vie on va au cinéma. » Même l’enseigne, les traces ou les indices qui montrent qu’une salle de cinéma était là ne sont plus. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion