Nous avons 5 invités et aucun membre en ligne

Majid Blal

FaceBookTwitterGoogle+Instagram

 

Encore un carnage au nom de l'Islam

:

On va encore assister à la montée au créneau des prédicateurs à la pige et de leurs acolytes. Enjoliveurs des portraits qui vont palabrer sur le bon et le mauvais musulman comme s'ils en ont la manuel du parfait pratiquant.

Sur la défensive, ils ne condamnent jamais sinon du bout des lèvres pour déclarer, accusateurs, que c'est une conspiration américano-israélo-franc-maçonnerie...

Ils vont palabrer sans jamais étayer une quelconque grille d'évaluation qui permettrait de trancher et d'excommunier les assassins et les adeptes de la terreur au nom de la religion. Qui aurait les qualifications, les compétences, l'autorité et la légitimité de dire qui est et qui n'est pas musulman?

Ils vont vanter le bon musulman sans en expliquer autre chose que le volet littéraliste qu'ils confinent à la pratique ritualiste. Sans mettre l'accent ni aborder la nécessaire conduite humaniste qui fait que les peuples et les nations vivent ensemble dans les espaces du vivre ensemble.

Les populations ont droit d'avoir peur, et la peur agissant, elles font des associations. Puis d'association en association, tordues ou non, on aboutit à légitimer les amalgames. Les carnages se font au nom de l'Islam et cela est la réalité sur le terrain de la terreur.

En jouant à l'effarouché, ils vont ruer dans les brancards pour défendre l'Islam sans s'indigner ni condamner les massacres qui se font au nom de la religion.

- Non l'Islam ce n'est pas ça! La religion est pacifique, les coupables ne sont pas de vrais musulmans...d'ailleurs la sourate Afpha et le hadith Omega disent...

Y'en aura qui vont faire semblant que rien n'est arrivé car les victimes sont des homosexuels et cela leur pose le dilemme d'en condamner les bourreaux.

L'homophobie est-elle bien incrustée dans la représentation sociale des religions monothéistes ?

Il serait plus judicieux de sortir de la torpeur des explications réchauffées et de condamner. Juste condamner pour dire NON." Majid Blal

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion