Nous avons 170 invités et aucun membre en ligne

Vendredi - Sem. 4 2 4 Jan. François de Sales 0Nouvelle lune
L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation.Averroès: Homme de loi, Mathématicien, Médecin, Philosophe, Scientifique, Théologien (1126 - 1198)

Article à lire

Palestine

17-08-2015 Hits:1058 Jean BERTOLINO Jean Bertolino - avatar Jean Bertolino

6 à 8 millions de palestiniens chassés de leurs terres au cours de 4 guerres meurtrières ce n'est pas rien. L'amalgame entre anti-sionistes et antisémites permet de faire passer...

Read more

Souvenirs, souvenirs...

20-02-2019 Hits:796 Jean BERTOLINO Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

Jean Bertolino a été grand reporter de guerre pendant 30 ans, puis responsable du service des grands reportages à TF1, avant de produire le magazine 52 sur la Une sur...

Read more

Quand « Apparu » le gibbon !

10-01-2017 Hits:917 Jean BERTOLINO Jean Bertolino - avatar Jean Bertolino

Merveilleuse Nicole Ferroni qui, ce matin dans le journal de Patrick Cohen, s’est magistralement payée Benoist Apparu le comparant à un gibbon sautant de branche en branche pour se frayer...

Read more

Chérifa Kersit, une voix de la montagne

21-06-2019 Hits:1053 Ecrivain Poète Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

Les vents semblent aujourd’hui avoir tourné sous l’effet d’une dynamique du renouveau,enclenchée depuis une décennie. Une dynamique qui s’active sans relâche dans l’abolition de la notion préjudiciable du «Maroc inutile»...

Read more

La faute à qui

20-03-2015 Hits:927 Jean BERTOLINO Jean Bertolino - avatar Jean Bertolino

ce grand spoliateur des terres palestiniennes, qui croit qu’en s’arrogeant toute la Cisjordanie par des vagues d’implantations coloniales, il mettra un terme définitif à l’idée d’une résurrection de la Palestine...

Read more
FaceBookTwitterGoogle+Instagram

S'UNIR

"Vous n'aurez pas ma haine"

Vendredi soir vous avez volé la vie d'un être d'exception, l'amour de ma vie, la mère de mon fils mais vous n'aurez pas ma haine. Je ne sais pas qui vous êtes et je ne veux pas le savoir, vous êtes des âmes mortes. Si ce Dieu pour lequel vous tuez aveuglément nous a fait à son image, chaque balle dans le corps de ma femme aura été une blessure dans son coeur. Alors non je ne vous ferai pas ce cadeau de vous haïr. Vous l'avez bien cherché pourtant mais répondre à la haine par la colère ce serait céder à la même ignorance qui a fait de vous ce que vous êtes. Vous voulez que j'ai peur, que je regarde mes concitoyens avec un oeil méfiant, que je sacrifie ma liberté pour la sécurité. Perdu. Même joueur joue encore.

Je l'ai vue ce matin. Enfin, après des nuits et des jours d'attente. Elle était aussi belle que lorsqu'elle est partie ce vendredi soir, aussi belle que lorsque j'en suis tombé éperdument amoureux il y a plus de 12 ans. Bien sûr je suis dévasté par le chagrin, je vous concède cette petite victoire, mais elle sera de courte durée. Je sais qu'elle nous accompagnera chaque jour et que nous nous retrouverons dans ce paradis des âmes libres auquel vous n'aurez jamais accès.

Nous sommes deux, mon fils et moi, mais nous sommes plus fort que toutes les armées du monde. Je n'ai d'ailleurs pas plus de temps à vous consacrer, je dois rejoindre Melvil qui se réveille de sa sieste. Il a 17 mois à peine, il va manger son goûter comme tous les jours, puis nous allons jouer comme tous les jours et toute sa vie ce petit garçon vous fera l'affront d'être heureux et libre. Car non, vous n'aurez pas sa haine non plus.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

417951
Aujourd'hui
Hier
Ce Mois
All days
689
578
12498
417951

Votre IP: 18.232.51.247
24-01-2020

 Le respect de votre vie privée est notre priorité

Sur midelt.fr, nous utilisons des cookies et des données non sensibles pour gérer notre site.
A quoi nous servent ces cookies ?
Ils nous permettent de mesurer notre audience, de vous proposer des contenus éditoriaux et services plus adaptés et vous permettent de partager nos articles sur vos réseaux sociaux comme Facebook.
Cliquez sur le bouton pour valider votre consentement sachant que vous pouvez modifier vos préférences à tout moment sur notre site.