Nous avons 36 invités et aucun membre en ligne

Dimanche - Sem. 37 1 5 Sep. Roland NPleine lune
La mort, c'est un peu comme la connerie. Le mort , lui, il ne sait pas qu'il est mort... ce sont les autres qui sont tristes. Le con c'est pareil. P Geluck

Article à lire

Les néophytes

25-10-2016 Hits:607 Jean BERTOLINO Super Utilisateur - avatar Super Utilisateur

  Certains jeunes Français convertis à l’Islam sont nettement plus fanatiques que les musulmans de naissance. Ce n’est pas l’aspect spirituel de cette religion qui les attire, mais hélas son aspect...

Read more

Souvenirs, souvenirs...

20-02-2019 Hits:379 Jean BERTOLINO Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

Jean Bertolino a été grand reporter de guerre pendant 30 ans, puis responsable du service des grands reportages à TF1, avant de produire le magazine 52 sur la Une sur...

Read more

Ciel ! Que mon rêve était beau

02-09-2016 Hits:610 Jean BERTOLINO Jean Bertolino - avatar Jean Bertolino

Read more

hommage à Hmou Oulghaz

14-08-2019 Hits:112 Ecrivain Poète Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

Read more

Palestine

17-08-2015 Hits:745 Jean BERTOLINO Jean Bertolino - avatar Jean Bertolino

6 à 8 millions de palestiniens chassés de leurs terres au cours de 4 guerres meurtrières ce n'est pas rien. L'amalgame entre anti-sionistes et antisémites permet de faire passer...

Read more
FaceBookTwitterGoogle+Instagram

POINT DE VUE SUR MIDELT par MIMOUN MILOUD

Sans toutefois vouloir dénigrer les compétences qui sont encore sur place et qui entreprennent des efforts très louables pour hisser la région à un meilleur rang, et auxquels j’ adresse tous mes remercîments,


je me permets de sortir de mon mutisme pour donner un simple point de vue sur les cris qui émanent de ci et de là pour qualifier Midelt de ville stérile , sans même vérifier les raisons ; alors que celle-ci vit le même sort que d’autre cite minière.


Loin de toute ingratitude ,que je ne me permettrais pas d’ avoir, envers notre chère ville natale Midelt que je porte avec fierté dans mon cœur, et laquelle ma mémoire demeure fidele ;j’ avoue que je lui serais toujours ,reconnaissant pour m’ avoir si bien instruit ; éduqué et préparé à m’ investir ailleurs toujours avec l’idée que je contribue même hors de ma ville natale à l’ essor du développement de notre chère patrie qu’est le MAROC et dont Midelt fait partie intégrante .Hélas un très grand nombre de Midelti étaient contraints, de quitter leur lieu de naissance , pour le besoin d ’acquisition d’ un meilleur avenir ailleurs et selon leurs profils ; et parmi lesquels je fais partie . Personnellement je n’accepte pas l’idée de nous exclure, de tout tribut à la partance économique de Midelt , car parmi nous nombreux sont ceux qui n’ ont pas failli à leur devoir envers les siens, qui sont encore là et qu’ ils soutiennent financ
 ièrement , par l’envoi d’ argent très régulièrement , et restent toujours à leur disposition .Sans oublier aussi, le soutien qu’il ne cessent d’apporter à d’autres Midelti qui n’ont pas eu la chance, d’ avoir un emploi à proximité on le leur procurant là ou l’opportunité le leurs permet pour qu’ils se fassent eux aussi leurs situations, allant même souvent à les imposer du fait qu’il sont des OULADS LBLAD , et les midelti sont très réputés pour avoir cet esprit de solidarité. Ils y a aussi ceux qui ont investis dans l’immobilier et l’agriculture pour une retraire éventuelle faisant ainsi des apports de capitaux à leur ville natale
Hélas ,Midelt a donne le meilleur d’elle-même, mais malheureusement les originaires n’ont pas su en tirer profit , donnant la chance à des arrivistes plus rusés à qui ils ont confiés le destin et le devenir de leur région et leurs ont même déléguer la prise en charge de toutes les affaires courantes , pour vaquer à d’ autres occupations ou il n’ y’ a que de la distraction et de l’ amusement, loin de toute responsabilité
Est-ce que les midelti qui sont actuellement restés sur place n’ ont pas pu s’ imposer chez eux du fait d’ individualisme ,ou bien ils sont dépassés par la rude concurrence d’une autre nouvelle population ( dont ils sont devenus minoritaires )laquelle a affluée d’autres parts en quête de subsistante avec l’ apport de nouvelles offres de services que les locaux trouvent dégradants à faire eux mêmes ( ou ne les métrisent pas ) et préfèrent rester dans l’ inactivité, loin de toute idée d’ entreprenariat.
Actuellement Midelt dispose de potentialités qu’il faut savoir exploiter avec intelligence, si les représentants élus sauront les imposer en priorité à l’état, laquelle doit les rendre faisables par la création d’infrastructures de base .Et en collaboration avec les associations sociales à qui revient le rôle d’encadrer la population et la persuader d’opter pour le bon choix des bonnes alternatives.
Toutefois la création des certaines opportunités reste aussi à la charges de certains locaux aisés disposants de capitaux (qui ont trop marginalisés les compétences locales) et en parallèle avec les pouvoirs publics ; lesquels doivent se résigner ensemble pour préparer un avenir à la hauteur des générations à venir, par des études sectorielles scientifiques et très fiables avec le futur
Enfin je ne sais pas pourquoi certains gens imputent à Midelt leur déception et aussi leur déficit, l’accusant d’être la cause de leur ruine. Mais celle-ci comme une bonne mère ,elle continue à allaiter ces autres enfants qui sauront sans doute lui rendre sa dignité et son prestige .C’ est sur que des fois des gens en mal de pays à cause de certains hivers très rigoureux lesquels n’ ont pas pu affronter , accusent d’abord leur ville d’ injuste pour leur avoir causer le mal d’avoir dans la peau..

Le 28 Octobre par MIMOUN MILOUD

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

348416
Aujourd'hui
Hier
Ce Mois
All days
471
700
8575
348416

Votre IP: 3.80.4.76
15-09-2019

 Le respect de votre vie privée est notre priorité

Sur midelt.fr, nous utilisons des cookies et des données non sensibles pour gérer notre site.
A quoi nous servent ces cookies ?
Ils nous permettent de mesurer notre audience, de vous proposer des contenus éditoriaux et services plus adaptés et vous permettent de partager nos articles sur vos réseaux sociaux comme Facebook.
Cliquez sur le bouton pour valider votre consentement sachant que vous pouvez modifier vos préférences à tout moment sur notre site.